Like electricity. Yeah, like electricity. ft.Alvah
avatar
Je suis Jude
0 messages
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 29
Avatar : Hester - Mimon Comics by Sas Milledge (Magnolia/bbdragon)
Age du personnage : 15
Voir le profil de l'utilisateur
28.06.18 11:35
Like electricity. Yeah, like electricity.


Depuis les événements, de ce qu'il restait gravé dans la mémoire de Jude comme "la nuit des corbeaux", la petite métisse avait pleinement pris conscience de tous les dangers de ce nouveau monde. Mais elle avait appris une chose bien plus importante encore, une chose qu'elle avait presque oublié : Tout le monde n'avait pas disparu.

Revoir Timmy avait était comme une onde électrique venant frapper son coeur et activant ses méninges. Tous ses souvenirs s'étaient mis en branle et plus la brunette pensait, plus elle se rendait compte que univers n'était pas que son père. Il en était le soleil : restait tout un système à établir autour.

Alors Jude s'était lancée dans une sorte de quête spirituelle étrange, une croisade mystique sur son passé à la recherche de tous ses petites astéroïdes, planètes et étoiles qui composaient la grande fresque qu'était sa vie avant tout ça. Armé de sa vielle 2CV bleue marine et de tout son courage ; elle avait d'abord retrouvé les filles du club d'escalade : elle s'était rangées sous la houlette de la fille d'un pharmacien et avait formé un hôpital artisanal qui soignait les petits bobos des plus jeunes - Jude avait vraiment apprécié de les revoir, d'autant sous une si belle initiative. Puis il y avait eu les quelques-camarades d'école qu'elle appréciait, ici encore : tout le monde allait bien... Enfin sauf, Katie Holmes qui avait complètement disparue des radars. Combien de gamins comme elle s'était perdue dans les rues de la ville ? Ou... Pire ?

Jude gara sa 2CV en chassant ses sombres pensées au pied d'un de ses gigantesques immeubles. Sortant de sa 2CV, elle admira un instant le reflet du soleil sur l'immense géant de fer avant de trottiner vers la porte et s'élever en son sein.

Ting Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et Jude se mit à parcourir le couloir à la recherche de la bonne porte. D'ordinaire, c'était plutôt les Harper qui venait chez les Moony. Le contraire était plutôt rare, mais elle doutait du fait qu'Alvah puisse venir jusqu'à chez elle, seul.

Alvah : pauvre Alvah. Comment pouvait t'il supporter l'absence d'Elijah au juste ? De la même manière qu'elle supportait la disparition de papa - mal. Et elle s'en voulut un instant de ne pas être venu plus tôt, de ne pas avoir était là pour Alvah comme Elijah avait était là pour elle, comme papa avait était là pour Elijah. Comment pouvait t'elle ne pas le rendre honneur ?

Elle sonna à la porte - trois fois - comme il en était coutume pour les dîners Harper/Moony. Attendant que le frère du petit protégé de son père ouvre la porte.

- Hello Jamie Bell déclara t'elle avec un grand sourire, lorsque le visage débordant d'émotions d'Alvah apparut

Elle était heureuse de le revoir, en bonne santé physique.
Mais elle avait honte d'être ainsi en retard.

avatar
Je suis Alvah Harper
0 messages
Date d'inscription : 24/06/2018
Messages : 23
Avatar : hibiki kuze - shin megami tensei devil survivor 2
Age du personnage : 13 ans
Voir le profil de l'utilisateur
05.07.18 1:52


Like Electricity. Yeah, Like Electricity
ft Jude
Tu étais devenu partisan du moindre effort, ou bien tu étais simplement bien trop épuisé que pour réaliser à quel point tu t'enfonçais dans des comportements insensés. Désormais, le salon de l'appartement avait des airs de campement de fortune avec ta couette étalée sur le sol et ton corps qu'elle recouvrait à ta moitié. À tes yeux, cette folle idée n'était pas si étrange. Tu te réveillais régulièrement au beau milieu de la nuit parce que tu avais un peu froid après t'être effondré de fatigue sans même terminer la phrase que tu étais sur le point d'écrire. Tu t'y étais essayé dans le canapé. Les tentatives qui en avaient résulté n'avaient pas été glorieuses.

Tu n'avais plus réussi à dormir dans ton propre lit depuis que tu l'associais au lit défait de tes parents. Tu l'avais laissé tel quel, comme s'ils réapparaîtraient dedans un beau matin comme par magie. Tu restais loin du tien, croyant probablement que tu aurais pu toi aussi t'évaporer.

T'étais un garçon ordonné et soigneux, Alvah. Tout ce foutoir là, ce n'était pas toi. Les plumiers éventrés aux quatre coins de la pièce, les lettres pour ta famille qui s'accumulaient sur la table basse en attendant plus qu'une adresse qui n'existait pas pour être envoyées -d'ailleurs tu n'étais pas certain que la poste existe encore- et les déchets que tu étais censé jeter il y a deux jours, cela ne te ressemblait pas. Toi tu le voyais pas. Tu dormais sans te soucier du jour et de la nuit. Tu dormais quand ton corps ne supportait plus de veiller. Plus de cycle, plus d'accroches. Ta vie, c'était plus qu'un immense appel manqué sans répondeur, il était donc logique que personne ne puisse te laisser  de messages. Retombé dans tes travers, tu relativisais le fait d'être oublié : C'était mieux pour eux. Tu t'étais toujours senti chat noir, malgré tes vaines tentatives à cacher ce fait sous les longues oreilles de lapin cousues sur la capuche de ta veste.

Tu te redressas en entendant que l'on avait sonné à la porte. Tu frottas tes yeux en baillant, te dirigeant nonchalamment vers l'entrée dans ton pyjama long à imprimés Stitch. Tu avais pris pour habitude de toujours laisser la chaîne qui liait la porte au mur en place lorsque tu étais à l'intérieur. Parfois tu te disais que cela n'allait certainement pas être pratique quand papa et maman rentreraient, mais si quelqu'un de mal intentionné s'était pointé, tu n'aurais jamais su le repousser vu ta force et le fait qu'il t'aurait bousculé en poussant la porte qui s'ouvrait dans ta direction.

T'aurais pu reconnaître l'indice du nombre de sonneries si tu avais eu les pieds plus ancrés dans la réalité. De temps à autre, tu atteignais des stades désespérés où tu croyais avoir rêvé ta vie passée, mais lorsque la voix de Jude t'accueillit avec ce surnom que tu aurais reconnu entre mille, tu clignas des yeux à plusieurs reprises le temps de prendre pleinement conscience de la situation. T'avais la tête encore un peu dans ton oreiller -preuve en était tes cheveux en pleine guerre- mais ton visage finit par s'éclairer alors que tu te précipites pour retirer la chaîne qui servait de pseudo-rempart à ta forteresse.

Jude !

Tu ne la saluas pas, car ce réflexe se retrouva inclut dans le câlin que tu n'arrivas pas à contenir au rang de simple envie. Tu la serras un moment, comme pour t'assurer et te rassurer du fait qu'elle était bel et bien là en chair et en os, avant de la lâcher et prendre conscience des circonstances dans lesquelles tu l'accueillais. Tu jetas un bref regard un peu paniqué vers l'intérieur de l'appartement. Ta mère aurait fait une syncope en voyant cela -même si au fond, ce n'était pas non plus catastrophique. Elle avait toujours plutôt maniaque et tu te faisais de grosses sessions de rangement d'une seule traite de temps à autres- alors tu hésitas. Tu l'invitas néanmoins à rentrer un peu maladroitement chez toi en réalisant les conditions étranges dans lesquelles elle débarquait. Si tu avais su, tu aurais au moins couru assez vite que pour caler honteusement tout ton bazar dans le placard le plus proche, un peu façon dessin animé, et pour enfiler un pantalon et un t-shirt. Tu pouvais pas lui en vouloir. Tout le monde passait à l'improviste. C'était l'âge de la débrouille.

Par réflexe, tu manquas de lui demander des nouvelles de son père. Heureusement, le déclic se fit avant que ta pensée ne s'échappe de tes lèvres.

Comment tu vas ? Tu fais quoi depuis tout ce temps ? Tout c'était vague. T'avais aucune idée de la date, alors c'était devenu ton réflexe à chaque fois que tu croisais un visage familier. Tu te souvenais des dîners de famille, de toi qui était fier comme un coq de voir que l'on partageait ton avis au sujet d'Elijah, de ta maman qui s'affairait en cuisine après avoir forcé la main de son hôte parce qu'elle refusait de rester assise et se faire servir toute une soirée. Un peu pris au dépourvu, tu suivis son exemple en pilote automatique, te dépêchant d'aller dans le frigo pour sortir de l'eau et une pauvre bouteille de coca qui ne pétillait probablement plus puisqu'elle avait été ouverte il y a quelques jours. Tu calas le tout entre tes bras en rajoutant deux gobelets en équilibre précaire, histoire de ne faire qu'un seul trajet.  Il me reste pas grand chose parce que j'aime pas trop aller faire les courses. Personne ne lui aurait vraiment jeté la pierre vu que pour lui, même voler pour survivre restait du vol et lui posait un sérieux cas de conscience. Il doit peut-être me rester un paquet de chips ou de biscuit quelque part dans une armoire si tu veux grignoter quelque chose.





You take things so hard and then you fall apart



Your heart's too big for your body

avatar
Je suis Jude
0 messages
Date d'inscription : 12/06/2018
Messages : 29
Avatar : Hester - Mimon Comics by Sas Milledge (Magnolia/bbdragon)
Age du personnage : 15
Voir le profil de l'utilisateur
11.07.18 18:36
Like electricity. Yeah, like electricity.


La réaction d'Alvah ne se fit pas attendre : une exclamation et une étreinte qui réchauffe le corps de la petite grimpeuse. Et elle se surprend à la douceur, en caressant un instant les mèches de cheveux trop longues de son précieux petit Billy Elliot. Le contact dura bien un temps ; mais trop peu pour Jude qui manquait désespérément de câlins.

Doucement, sans rien dire, elle se mit à suivre la propriétaire du lieu - ou de ce qu'il en restait. C'était un désordre comme il en existait milles autres depuis que les adultes étaient partis, pourtant, ce foutoir là : il lui serrait bien plus le coeur. Parce-que elle avait connu le lieu, parce-qu'il n'était que le reflet de la solitude de son jeune ami... Elle ne savait pas vraiment : mais ça lui faisait saigner l'âme. Et si il n'avait fallut rassurer Alvah en arborant un sourire rassurant et enjoué, sans doute, aurait t'elle eu l'air estomaqué de ceux qui sont partis trop longtemps.

Et Alvah, tout en se dirigeant vers la cuisine qui demande des nouvelles. Jude par réflexe ne put s'empêcher de se mordre la lèvre - Comment ça va c'était une question qui lui semblait avoir disparu avec les adultes. Et ça ne plaisait pas vraiment à Jude que le jeune danseur l'utilise comme une esquive.

-Bien. Je vis dans une voiture, c'est pratique à défaut d'être confort

Elle soupire, ils allaient bien finir par en parler : de l'absence assourdissante de leurs deux étoiles respectives. Et Jude se mit à comprendre qu'elle avait peut-être plus besoin d'Alvah, qu'Alvah avait besoin d'elle. C'était le seul qui pouvait comprendre à quel point papa lui manquait.

Voilà l'adolescente qui se dirige d'un pas lent vers le canapé, l'arrange comme elle peut ; et ramasse la couverture qui traîne par terre. C'est mécanique : il faut qu'elle range ou qu'elle arrange, qu'importe. Jude veut retrouver d'un peu de la maman d'Alvah avant de s'asseoir.

Finalement le petit garçon arrive les bras chargés, jouant les équilibristes. D'un geste, la brunette le débarrasse des gobelets. Elle arrange encore - la table cette fois-ci - mais sa main s'arrête sur une pile d'enveloppe qu'elle n'avait pas vu encore. Un voile de tristesse traversa les yeux de la brunette.

-Tu leurs écrit ? Demande t'elle en oubliant de ménager le garçon

La voilà qui décale les lettres de gestes lent et soigneux. Renverse le coca dans les gobelets et en porte un à ses lèvres. Dégueu. Mais elle ne se départit pas de son sourire alors qu'Alvah s'interroge sur la présence des trucs à grignoter.

-Ou alors... On peut attendre ma surprise pour manger ? commence t'elle malicieusement.

Le regard de Jude se met soudainement à pétiller - à défaut du coca.

-Mais il va falloir sortir, tu veux bien me suivre ? On ira faire des courses ensemble si tu veux.. Conclus t'elle.

Et le coeur de Jude tambourine. Elle avait oublié ce que ça fessait : de faire des surprises.

avatar
Je suis Alvah Harper
0 messages
Date d'inscription : 24/06/2018
Messages : 23
Avatar : hibiki kuze - shin megami tensei devil survivor 2
Age du personnage : 13 ans
Voir le profil de l'utilisateur
19.07.18 17:34


Like Electricity. Yeah, Like Electricity
ft Jude
La réponse de Jude te surprit, mais tu n'osas pas demander ce qui te trottait en tête. Tu avais peur de remuer le couteau dans une plaie que tu savais ouverte et qui touchait trop intimement à tes propres peurs. Tu paniquais rien qu'en imaginant qu'un jour tu pourrais être contraint de laisser l'appartement derrière toi, autant à l'idée d'être finalement livré à toi même loin de tes précieux souvenirs que de l'événement qui ne t'aurait laissé pas d'autres choix qu'une fuite définitive.

Mais t'étais pas bête, Alvah. Tes difficultés à l'école t'avaient forcé à grandir vite alors tu reconnaissais cette sensation. C'était la même que celle qui te pinçait le cœur lorsque tes parents essayaient d'éviter d'avoir une discussion triste, qu'elle soit avec toi ou entre eux.

Sauf que forcément, la fuite eut lieu. Tu ne pouvais pas considérer cela comme une maladresse parce que tu savais que cela arriverait, que c'était mieux ainsi parce que Jude ne devait pas avoir l'impression de marcher sur des œufs avec toi. Tes lèvres s'étaient entrouvertes pour répondre mais aucun son ne sortit de ta gorge. L'ensemble de tes efforts passèrent dans ces fichues larmes que tu tentais vainement de retenir. Alors tu acquiesças, hochant la tête alors qu'un sanglot passa cette barrière que tu t'imposais dans l'espoir de prouver que tu pouvais avoir ces discussions difficiles. Qui aurait voulu aborder le sujet puisque tu passais ton temps à pleurer pour tout et n'importe quoi ?

Tu songeas que te forcer à avaler une gorgée de coca aurait pu t'aider à te détendre un peu tant tes émotions t'étranglaient. Ce fut à cet instant là que tu manquas d'avaler de travers en entendant ce que racontait Jude. Tu la fixas avec cette curiosité grandissante qui remplissait tes yeux bleus, partagé entre l'adulte que tu devenais trop vite et cet esprit d'enfant qui se terrait dans un coin de ta tête. Depuis combien de temps n'avait-il plus été question de surprise ou de quelque chose s'approchant d'un jeu pour toi ? Tu reposas ton gobelet calmement alors que tu étais excité comme une puce. Tu trépignais un peu, mais tu continuais à faire le fort.

Oui ! Puis tu fais bien, je ne me suis pas amélioré. Je suis toujours d'un niveau proche des nouilles instantanées. Ce n'était pas tout à fait exact, mais il aurait été étonnant que tu te vantes d’œufs au plat et de fish sticks au four. J'enfile vite quelque chose! Tu te trahissais tout seul, avec l'envolée d'excitation dans ta voix alors que tu bondissais du canapé.

Ce n'était pas une question, et le fait que tu avais déjà filé dans ta chambre le prouvait bien. Tu pris le premier t-shirt et le premier jean sur lesquels tu mis la main pour remplacer ton pyjama et tu fis ton grand retour dans le salon moins de cinq minutes plus tard en sautant à cloche pied alors que tu laçais ta seconde chaussure, le mini porte-clé alpaga en peluche de ton trousseau calé délicatement entre tes dents. Tu oublias de le retirer avant d'essayer de baragouiner, mais tu rectifias le tir rapidement.

C'est bon. On est plus là ! Tu n'avais pas un caractère de leader. Tu ne faisais que reprendre l'expression de ton grand-frère en te dirigeant un peu vers l'entrée, avant de t'arrêter net pour l'attendre. Peut-être qu'au fond, tu le disais plus pour te donner du courage et te persuader que tout se passerait bien que pour presser Jude.

Tu étais toujours frileux à l'idée de sortir, mais la combinaison entre la perspective d'une surprise et la présence de Jude te donnaient des ailes. En sa présence, tu pouvais faire autre chose sans pour autant renoncer à la promesse que tu t'étais faite. Tu étais convaincu qu'Elijah l'aurait voulu. Tu avais l'impression que ceux qui n'étaient plus là veillaient étrangement sur vous.  





You take things so hard and then you fall apart



Your heart's too big for your body

Je suis Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
Sauter vers: